LES CROIX

«En 1969, ayant constaté la disparition de la deuxième croix «scoute» remémorant la chute mortelle de notre compagnon Jean-Paul Courville en 1941, mon cousin Pierre Bernard a convenu de défrayer entièrement les coûts de fabrication et d’installation de la croix actuelle de type catholique en remplacement de la croix scoute. Comme Pierre habitait les États-Unis, il m’a demandé d’en assurer le suivi et de la mettre en place avec l’aide de quelques autres pompiers volontaires ».

Raymond Blanchet 
Âgé de près de 8 ans au moment de l’événement.
Témoin et compagnon de Jean-Paul Courville.

Photo : Rosaire Turcotte

Photo : Rosaire Turcotte

Croix sur Ozias-Leduc

Croix sur Ozias-Leduc

« La lettre ouverte de la petite Kalya Lorion, suite au constat des dommages que la foudre avait infligé à «son Jésus » (croix de la rue Ozias-Leduc) m’a émue. J’ai offert de réparer le Christ avec le soutien de la Ville et l’accord de la propriétaire, madame Marie Sullivan-Raymond. La croix restaurée a été installée là où monsieur Cardinal l’avait érigée pour remercier Dieu de la guérison de sa femme. »

Daphnée McClean

Une croix de chemin se dresse à l’angle du Chemin des Patriotes et de la rue Lisbonne. Cette croix aurait été érigée  vers 1941 en remplacement d’une première croix de bois mentionnée dans une lettre écrite en 1832 par le seigneur Jean-Baptiste René Hertel de Rouville à l’évêque de l’époque.

La croix originale avait été endommagée au fil du temps. C’est alors que deux citoyens du secteur, Arthur Gauthier, commerçant et son voisin Albert Chagnon ayant organisé une collecte de fonds, ont amassé 110$ pour la conception et l’installation d’une nouvelle croix.

Source : Pierre Lambert, SHBMSH Cahiers d’histoire, 1(2), 3-24

Photo : Rosaire Turcotte

Croix du Chemin des Patriotes

Croix du Chemin des Patriotes